Y a les stratégies abondantes d’apprentissage des langues, mais peut-être que la stratégie la plus efficace est l’immersion totale. C’est-à-dire, apprendre un langage est le plus facile équand on est constamment forcé de l’user parce que pas personne entour de soi comprend son premier langage. En fait, le linguiste Stephen Krashen a développé l’hypothèse d’entrée dans les années 1980 basée sur l’idée que l’immersion est absolument tout ça qu’un apprenant a besoin. Mais comment on peut atteindre le même effet dans un l-endroit éoù l’immersion est pas du tout possible ? Une solution que moi, j’ai découvert est l’usage des mondes virtuels.

Je joue les jeux en ligne massivement multijoueur depuis les années 1990. On joue exclusivement en ligne ces jeux, avec jusqu’à des milliers d’autres joueurs dans les mondes grands qui sont pleins des personnages interactifs (PNJ). En ce moment, j’en joue un qui s’appelle le Elder Scrolls Online (@joshisanonymous si vous-autres le joue), qui est une version en ligne d’une série bien populaire de jeux vidéos de rôle en mode joueur unique. Ça qui est spécial de ce jeu, à part du cadre de high fantasy et des mécanismes de jeu, c’est l’usage conséquent des voix off pour les PNJ, obtenables en français. En fait, tous les PNJ vont pas seulement y parler en français, mais lotre dialogue est montré en forme écrite.

ESO Screen

Puisque ça, c’est interactif, les PNJ parlent en général d’une à trois phrases à la fois avant d’y permettre de répondre. Ça a pour effet de fournir constamment de l’entrée linguistique en morceaux qui sont suffisamment courts à analyser, avec un corrigé équand on peut pas figurer une phrase. Tout ça est égal fourni dans une activité à équelle on voudrait naturellement participer. Mon expérience est que ça aide beaucoup à la compréhension orale. Ça fournit même l’occasion d’apprendre de nouveau vocabulaire après une activité qu’on voudrait naturellement causer–asteur, je connais le mot français pour une baliste, qui a pas l’air utile peut-être, mais qui est en fait utile équand on joue souvent les jeux vidéo.

Cet environnement peut potentiellement mener aux interactions avec d’autres francophones aussitte, quoique le Elder Scrolls Online semble rassembler mal les parleurs du même langage. Encore, on peut joindre une guilde de joueurs qui parlent français pour faire toutes les activités de manière immersive.

Clairement, ça, c’est pas aussi efficace que l’immersion linguistique véritable parce qu’on peut pas simplement passer toutes les heures de tous les jours dans les mondes virtuels–je veux dire qu’on le pourrait, mais on le devrait pas. Toutefois, ça, c’est un bon compromis.

J’ai idée de poster régulièrement à ce sujet, après suggérer les stratégies créatives pour acquérir un langage.

Josh

I'm currently working on an MA at the University of Quebec in Montreal. I received BA in linguistics with a minor in music from Tulane University in New Orleans. I also have a background in audio engineering.

Je suis actuellement après travailler sur une maîtrise en linguistique à l'Université du Québec à Montréal. J'ai obtenu un bac à l'Université Tulane à la Nouvelle-Orléans avec une mineure en musique. J'ai également de l'expérience en ingénierie audio.