Josh McNeill

Language, Music, Louisiana.

Month: janvier 30, 2014

Il connaissait.

« I hope this Acadian music and language too doesn’t ever die out because it’s too beautiful. People think that just because America is mainly English speaking that everything should be English speaking but I think that we’d lose something if we lost this. »

« Je souhaite cette musique acadienne et le langage aussitte disparaissent jamais parce qu’ils sont trop beaux. Des aucuns croient que tout quelque chose aux États-Unis devrait être en anglais juste parce que la plupart du pays charre anglais mais je crois qu’on perdrait quelque chose si on perdrait ça-icitte »

J’ai pour déclarer, je connais proche pas rien de Pete Seeger et j’aime pas du tout l’idée qui va, « Allons être les plus gros admirateurs de lui tout à coup après il a mourri ». Cependant, je crois c’est joliment bien qu’il connaissait de la culture du sud de Louisiane même pendant les ’60 et, de plus, il s’amusait si tant pour la musique qu’il l’a montré sur la télévision.

Après parader à travers de la mairie.

Nous-autres on était ‘près se mâter contre une ordonnance de train qui nous a emmené dedans la mairie et puis dedans la chambre du conseil municipal éoù les musiciens ont joué un dirge d’enterrement et puis The Tremé Song par John Boutté. (Malheureusement, j’ai pas pu enregistrer cette vidéo-là.)

Ça c’est un problème important pour les citoyens de la Nouvelle-Orléans. Si tu voudrais apprendre plus, visite maccno.com.

Le second line des Pussyfooters.

Une bande de corneilles.

© 2017 Josh McNeill

Theme by Anders NorenUp ↑